Le site Internet mijote au Parc Gouraud – Le phénomène 750g.com

Le site Internet mijote au Parc Gouraud – Le phénomène 750g.com

Le site culinaire basé à Soissons affole les compteurs. Rien que ce mois-ci, plus de 4 millions de personnes y ont pointé le bout de leur souris.
Lunion_011109
Vincent Lefrant met le site à jour depuis son bureau, basé au cœur du Parc Gouraud.

BON nombre de Soissonnais s’y sont déjà connectés sans même faire le rapprochement. Figurez-vous que le site gastronomique 750g.com est installé au cœur du Parc Gouraud ! Au bout d’un long couloir, situé au premier étage de l’immeuble dit les Alizés. Pour se repérer, inutile cependant de miser sur une douce odeur de gratin, de crumble ou encore de moelleux au chocolat : ici, pas de fourneaux, seuls quelques ordinateurs reliés à Internet trônent au milieu de la pièce.

Un deuxième emploi
Avant de se mettre à table, il y a maintenant cinq ans, Jacques Lamballe et Jean-Baptiste Duquesne ont longuement mijoté leur projet. Ils l’ont finalement servi à point après les premiers succès de son grand frère, le portail viticole 75cl.com. Le nom du site culinaire était alors tout trouvé : 750 grammes, soit le poids d’une bouteille de 75 centilitres remplie. Tout simplement…

D’abord pilotée depuis Paris, la belle aventure suit désormais son cours à Soissons. Dans son bureau, Vincent Lefrant ne ménage pas ses efforts pour valider les recettes postées par les internautes, rédiger des critiques et gérer les différents concours qu’il organise.
Depuis, le succès du site est fulgurant. « Il est surtout dû à la participation de deux professionnels, les chefs Damien et Christophe », assure le webmaster. Le premier est professeur au lycée hôtelier de Soissons, tandis que le second œuvre depuis Avesnes-sur-Helpe (Nord). Tant est si bien, qu’aujourd’hui, les chiffres ont de quoi donner le tournis. Rien que ce mois-ci, par exemple, près de 28 millions de pages ont été vues par plus de 4 millions de visiteurs uniques ! Excusez du peu…

Ces connexions massives arrivent de tout l’Hexagone, mais aussi de Belgique, du Canada, de Suisse, de Grande-Bretagne ou encore des… Etats-Unis (20 000 chaque mois, tout de même). Leurs motivations ? Découvrir quelques-unes des 22 000 recettes disponibles.
Sur ce créneau, 750 grammes doit pourtant composer avec plusieurs concurrents, parmi lesquels Marmiton et l’Internaute. Entre ces trois portails en vogue, la guerre du référencement est quotidienne.

« Surtout en ce moment, souffle Vincent Lefrant, car on approche de Noël, une période où tout s’accélère. Les 24 et 25 décembre, par exemple, on sait par expérience que ce sera de la folie sur le Net. »

La Saint-Valentin et Pâques constituent les deux autres « coups de bourre » que 750 g doit gérer au mieux. Et visiblement, ça marche ! La preuve : un deuxième employé devrait même être prochainement embauché à Gouraud…

L’Union – 01/11/09